YACHT WOOD CIRCLE Index du Forum YACHT WOOD CIRCLE
Participez aux échanges entre des amoureux de la belle plaisance.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

ENTRETIEN D'UN CABERNET ...peinture etc... Amicalement.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    YACHT WOOD CIRCLE Index du Forum -> Catégorie -> L'ATELIER DU PEINTRE...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
KALEVALA
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Fév 2009
Messages: 94
Localisation: BELGIQUE
Masculin

MessagePosté le: Ven 13 Fév - 16:29 (2009)    Sujet du message: ENTRETIEN D'UN CABERNET ...peinture etc... Amicalement. Répondre en citant

Oeuvres vives Roof
Oeuvres mortes Vernis extérieurs
Pont - cockpit Coffres extérieurs

Page liée : pinceauA propos des peintures
Oeuvres vives
Elles ne posent pas de problème particulier. Pour mémoire, Lou Cayoc, après 24 ans de bons et loyaux services, bien qu'hivernant à flôt, ne fait pas une goutte d'eau (salée !).
L'essentiel de l'entretien se résume à la pose de l'antifouling, chaque année : 1 à 2 couches suivant utilisation, après un léger surfaçage (ponçage).
En ce qui nous concerne, nous pratiquons la méthode "Glénans", c'est à dire que nous ajoutons chaque année les couches aux autres sans mettre la coque à nu. Cela garantit une bonne protection de la coque, mais impose une mise à nu tous les 4 ou 5 ans.

La dérive doit être surveillée et décapée tous les 3 à 4 ans. On en profitera pour passer 2 couches d'antirouille (minium gris ou rouge). L'antifouling n'a pas à être remplacé tous les ans. La dérive implique en fait le seul élément d'entretien contraignant, celui-ci impliquant la mise sur ber.

Une attention particulière doit être portée au lest : la fonte est réputée poreuse, et il peut arriver qu'apparaissent des tâches de rouille et des cloques. Bien que disgracieuses, elles n'ont pas d'effets sur la longévité du lest. Certains propriétaires ont tenté de limiter les choses en fixant une anode boulonnée sur la fonte (au niveau du bord de fuite du lest). Nous n'avons pas d'indice sur l'efficacité de la méthode.

L'idéal serait de déposer le lest, de le sabler puis de le faire sécher en étuve (pendant au moins 6 mois), avant de lui appliquer un traitement epoxy "définitif". C'est cher et c'est long... Dans tous les cas, un hivernage à sec diminue les effets de la corrosion.
En ce qui nous concerne, nous pratiquons la méthode suivante : après quelques semaines de mise à sec, ponçage du lest, puis application de 6 à 7 couches d'un primaire antirouille pour quille (International - Primocon), puis antifouling.

Par expérience, la pose d'un joint congé à l'epoxy au niveau de la liaison coque-lest améliore les performances (meilleur écoulement des filets d'eau) et préserve des infiltrations sournoises.

Oeuvres mortes
Les oeuvres mortes de Lou Cayoc sont lisses comme un miroir. Pour ce faire, nous appliquons 2 couches de laque polyturéthane monocomposant tous les 3 ans après un pronçage fin. Les bordés seront à mettre à nu tous les 5 ou 6 ans.
Un point faible cependant : les feuilles de CP ont été assemblées à l'aide de pointes en cuivre pour faciliter l'assemblage et le collage lors de la construction. Avec le temps, ces pointes ont tendance à s'oxyder et leur tête à réapparaître. Seule solution : enfoncement au chasse-clou, puis antirouille, puis rebouchage à l'epoxy. Si jamais cela vous arrive, préparez-vous à un travail de titan : la coque en comporte plusieurs centaines...

Pont - cockpit
Ce sont paradoxalement les parties devant faire l'objet de l'entretien le plus suivi (ce sont aussi celles qui sont les plus exposées).

En particulier, les hiloires à l'intérieur du cockpit peuvent être victimes d'infiltration par les champs du panneau de CP.Cela est dû au fait que ces éléments étaient vernis à l'origine. Le défaut d'entretien et la fragilité des vernis a pu faciliter la détérioration des feuilles de CP à cet endroit. Le problème a été résolu sur Lou Cayoc en injectant de la résine liquide époxy dans les plis, puis en enduisant les manques au mastic epoxy.
Par ailleurs, le cockpit fait l'objet de 2 couches de laque polyuréthane monocomposant tous les 2 ans.

Le pont, très sollicité, fait l'objet tous les 3 ans de 2 couches d'antidérapant Interdeck mélangé à un sachet de poudre antidérapante. Ce doit être un point de vigilance important dans la mesure où il peut être à la source d'infiltrations extrêmenent nuisibles. Cela est dû au mode de construction du pont (sandwich de lattes de sapins, sensibles au pourrissement, entre 2 feuilles de CP).

Roof
Il est en polyester, les côtés latéraux ayant reçu à l'origine une laque décorative. Au fil du temps, celle-ci à tendance à se ternir sous l'effet des UV et du sel. Après quelques essais, nous avons trouvé le traitement idéal : nettoyage à l'éponge et eau douce en début de saison, puis application d'un polish peu agressif. Le tout se termine par l'application d'un produit magique pour pérenniser la rénovation (Polytrol, rénovateur de plastiques). Le tout est spectaculaire, durable et efficace !

Vernis extérieurs
Bêtes noires de tous les plaisanciers, ceux du Cabernet ne font pas exception à la règle. Pour cette raison, le cockpit, vernis à l'origine, à été entièrement peint.
Pour le reste, à chacun ses recettes magiques. Après bien des essais, notre choix s'est porté sur un vernis récent élaboré par Bondex, réunissant les qualités de la marque (robustesse, longévité) et un aspect transparent et brillant satisfaisant (rien à voir avec le Bondex "traditionnel").

Coffres extérieurs
Paradoxalement, ce sont les seules sources d'entrées d'eau (douce) constatées, et en quantité très limitée. Il arrive en effet que l'eau s'infiltre par les capots des coffres du cockpit (qui communiquent avec les fonds du bateau) en cas de forte pluie ou de nettoyage énergique au jet. Sauf à concevoir des capots parfaitement étanches, nous n'avons pas trouvé de solutions à ce problème, sinon de la vigilance et une bonne éponge.


Choix des peintures
Beaucoup de chantiers ont tendance à privilégier l'utilisation des peintures bi-composants sur les bateaux en bois (aspect, longévité, résistance mécanique, barrière anti-humidité...).
Notre expérience nous laisse maintenant penser que ce choix n'est pas judicieux. Le bois n'est pas un matériau inerte, il a tendance à jouer (humidité, mouvements), et les peintures trop "rigides" peuvent se fissurer.

Par ailleurs, si la construction en CP garantit une bonne longévité, elle implique par ailleurs une action immédiate en cas d'infiltration ou début de pourrissement : le CP étant par définition un assemblage de plis, ce pourrissement peut se propager par effet de mèche. Les peintures bi-composants, par leur résistance mécanique importante, ne permettent pas de voir à temps les signes avant-courreurs d'une dégradation du matériau.
Expérience vécue : un panneau sous descente lisse comme un miroir et à l'aspect parfait, mais en fait complètement pourri. Il a fallu un choc de la brosse à pont lors d'un nettoyage pour découvrir le pôt aux roses...

Nous préférons maintenant utiliser des laques polyuréthanes monocomposant qui, si elles présentent une longévité et une résistance mécanique moins importantes, se rattrapent par bien d'autres avantages : facilité d'application, coût moindre, temps de séchage...

Application des laques
L'une des réserves exprimées par ceux qui se sentent rebutés par l'entretien des bateaux en bois est la difficulté d'obtenir un état de surface satisfaisant avec du matériel d'amateur.
Après bien des essais, nous avons trouvé une méthode permettant d'obtenir avec des moyens d'amateur un résultat équivalent à celui obtenu avec un pistolet :

* ponçage moyen à la ponceuse vibrante ou excentrique
* ponçage fin à la ponceuse vibrante exclusivement
* application de 3 couches de laque polyuréthane monocomposant (International) brillante
* fin du fin : polish léger avec un produit pour carrossier avant remise à l'eau (quand la peinture est bien sèche)

La laque doit être appliquée avec un rouleau de décorateur à poils très courts (en vente dans tous les magasins de bricolage). Respecter les temps de séchage, sauf pour les dernières couches qui peuvent être appliquées "mouillé sur mouillé" (= temps de séchage normal moins 25 %).

Faire attention au degré d'hygométrie. Si le temps est très humide, la peinture cloquera. Si le temps est trop sec, elle n'aura pas le temps de se tendre. Préférer les premières heures du matin ou les fins d'après-midi pour éviter l'exposition directe aux rayons du soleil.
Comme souvent, 80% du résultat réside dans la préparation de la surface : le ponçage doit être particulièremant soigné...
Résultat garanti !

Application des antifoulings
C'est la corvée annuelle du plaisancier moyen ! C'est pourtant également le moyen de s'éviter des ennuis et de préserver la vitesse...

Là encore, après bien des essais, nous nous sommes fixés sur une méthode qui semble donner de bons résultats :

* ponçage léger de la couche existante
* application de 2 couches TRES diluées à l'aide d'un rouleau "patte de lapin" (éviter les rouleaux en mousse : ils ne permettent pas de lisser les peintures épaisses)

Penser à masquer la carène avec de l'adhésif de type "crépon". Les 10 minutes passées dans le masquage vous garantiront un résultat impeccable.


Haut de page
Cabernet on the Ouaibe © JY Besombes
_________________
Quitter l'arène des guerriers de l'AVOIR
Couper son moteur sans peine
Ecouter l' a cappella du dieu Eole et de ta Belle
Percevoir l'harmonie du Roi et de la Reine
Soulever le voile de l'ETRE caché, qui s'éveille
Et se dire je SUIS !!!

Bon Vent


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 13 Fév - 16:29 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    YACHT WOOD CIRCLE Index du Forum -> Catégorie -> L'ATELIER DU PEINTRE... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Palissades by Mojy, © 2005 Mojy - Mojytech
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com